banner

Été 2020 (volume 30, numéro 2)

Comprendre et améliorer l’éducation des patients sur les maladies cardiovasculaires associées à l’arthrite psoriasique

Bailey Dyck, M.D., Ph. D., FRCPC

Télécharger la version PDF

L’un des défis les plus marquants dont j’ai pris conscience au cours de mon travail en rhumatologie est l’ampleur et la portée des soins que le rhumatologue doit prodiguer à ses patients. La prévention et la prise en charge des maladies cardiovasculaires (MCV) revêtent une importance particulièrement notable. Il est bien établi que la polyarthrite rhumatoïde (PR) est associée à une augmentation des MCV, ce qui a permis de réaliser des progrès dans la recherche et l’amélioration du dépistage et de la gestion des risques de MCV. Tout comme la PR, l’arthrite psoriasique est de plus en plus souvent associée à un fardeau cardiovasculaire comparable, voire égal. Contrairement à ce qu’on observe avec la PR, les rhumatologues ne semblent pas de conversations similaires, si importantes, avec les patients atteints d’arthrite psoriasique.

Mon projet d’autoévaluation a donc pour but d’étudier dans quelle mesure les patients sont bien informés par leur rhumatologue sur le risque cardiovasculaire associé à l’arthrite psoriasique. L’étude comprendra deux volets de collecte de renseignements – un examen des dossiers et une enquête – suivis d’une diffusion des connaissances sous la forme d’un outil de pratique clinique. L’objectif de l’examen rétrospectif des dossiers sera d’évaluer la fréquence et l’étendue des conseils en matière de maladies cardiovasculaires actuellement prodigués aux patients atteints d’arthrite psoriasique. Il s’agira notamment d’examiner la prise en charge et la modification des facteurs de risque, l’instauration de nouveaux traitements ou la modification des traitements existants, l’orientation pour des examens et les tendances en matière de prise de responsabilité entre l’équipe de soins primaires et le rhumatologue. Par la suite, des données prospectives sur les connaissances des patients en matière de MCV associées à l’arthrite psoriasique seront obtenues au moyen d’enquêtes cliniques.

À terme, les résultats des deux premiers volets de ce projet seront synthétisés pour créer une brochure d’éducation des patients sur les MCV dans l’arthrite psoriasique et pour élaborer un nouvel outil destiné aux rhumatologues pour les aider à examiner et à modifier les MCV chez les patients atteints d’arthrite psoriasique. Cet outil sera mis au point sous la forme d’un questionnaire à remplir par le patient à chaque visite, un peu comme le questionnaire d’évaluation de la santé (HAQ). Idéalement, il sera créé à la fois en format papier et dans une interface en ligne conviviale qui pourra être téléchargée dans un DME. Les patients répondront à des questions sur les facteurs de risque cardiovasculaire associés, les maladies concomitantes nouvellement diagnostiquées, les changements de médicaments et les examens associés. Les réponses à ces questions pourront être examinées par le rhumatologue, lors du rendez-vous et/ou pendant le temps réservé aux tâches administratives, et des recommandations appropriées pour le suivi avec l’équipe de soins primaires pourront être faites. Grâce au généreux soutien de la bourse Réflexion sur la pratique de la Société canadienne de rhumatologie, j’espère que ce projet permettra d’améliorer l’ensemble des soins prodigués aux patients atteints d’arthrite psoriasique.

Bailey Dyck, M.D., Ph. D., FRCPC
Boursière en rhumatologie,
Centre des sciences de la santé de Kingston
Kingston (Ontario)

Skyscraper

The access code to enter this site can be found on page 4 of the most recent issue of The Journal of the Canadian Rheumatology Association (CRAJ) or at the top of the most recent CRAJ email blast you received. You can also obtain the access code by sending an email to CRAJwebmaster@sta.ca.

Remember Me