banner

Été 2020 (volume 30, numéro 2)

Greffe de cellules souches hématopoïétiques autologue pour la sclérose généralisée au Canadas

Par Murray Baron, M.D., FRCP(C)

Télécharger la version PDF

La greffe de cellules souches hématopoïétiques autologue (GCSHA) est devenue une option thérapeutique acceptable pour la sclérose généralisée (SG). Deux essais publiés récemment, ASTIS et SCOT, ont montré une amélioration du taux de survie, un plus grand assouplissement de la peau et une amélioration de la fonction pulmonaire après une GCSHA par rapport à une thérapie immunosuppressive.

Les experts canadiens et australiens de la sclérodermie ont conçu une nouvelle série de critères d’inclusion et d’exclusion qui peuvent servir de guide pour aider les rhumatologues canadiens à décider si un patient peut être un bon candidat à une greffe. Ces critères figurent sur le site Web du groupe de recherche canadien sur la sclérodermie et sont accessibles à partir d’un lien sur le site Web de la SCR (canadiansclerodermaresearchgroup. org/stem-cell-transplantation-criteria). La plupart des critères sont basés sur les résultats d’une vaste enquête par la méthode Delphi menée auprès d’experts en SG du monde entier. Les critères d’exclusion cardiaques sont fondés sur les avis d’un nombre restreint d’experts et doivent être considérés comme des recommandations provisoires jusqu’à ce qu’un plus grand nombre de cardiologues soient interrogés.

Nous suggérons que les patients chez qui on envisage la greffe soient évalués par un rhumatologue ayant une expertise précise dans le traitement de la SG. Ces médecins enregistreront également les données relatives aux patients dans la base de données du groupe de recherche canadien sur la sclérodermie et faciliteront ainsi la recherche sur l’issue des greffes. Une liste de ces médecins est également accessible à partir du lien de la SCR (canadiansclerodermaresearch group.org/stem-cell-transplantation-criteria).

Actuellement, ce ne sont pas tous les centres de transplantation au Canada qui pratiquent ces greffes. Les trois principaux centres sont répertoriés, mais il est possible que d’autres centres plus proches du domicile des patients puissent également être en mesure de pratiquer la greffe. La décision de procéder à une greffe dans un centre non répertorié doit être prise après une consultation entre un rhumatologue spécialisé dans la SG et l’hématologue chargé de la greffe.

Murray Baron, M.D., FRCP(C)
Chef, Division de rhumatologie, Hôpital général juif
Directeur, Groupe de recherche canadien sur la sclérodermie
Professeur de médecine, Université McGill
Montréal (Québec)

Skyscraper

The access code to enter this site can be found on page 4 of the most recent issue of The Journal of the Canadian Rheumatology Association (CRAJ) or at the top of the most recent CRAJ email blast you received. You can also obtain the access code by sending an email to CRAJwebmaster@sta.ca.

Remember Me