banner

Automne 2018 (Volume 28, numéro 3)

Congrès annuel 2018 de la British Society for Rheumatology

par John Thomson, M.D., FRCPC

Télécharger la version PDF

J’ai assisté au congrès annuel de la British Society for Rheumatology (BSR) pour la première fois à Birmingham, au Royaume-Uni, en avril 2013. Au cours de cette même année, j’ai rédigé un article portant sur ce congrès pour le JSCR (JSCR 2013, vol. 23, no 4). Dans cet article, je recommandais la participation à ce congrès et je précisais que je prévoyais d’y assister moi-même de nouveau. Par la suite, j’ai assisté au congrès annuel de la BSR en 2014, 2015, 2016 et cette année, à Liverpool, du 1er au 3 mai 2018. Je suis un homme de parole!

Depuis que je participe à ce congrès, c'est la deuxième fois qu’il se tient à Liverpool. Liverpool est la cinquième ville d’Angleterre en importance et compte une population supérieure à 2 millions d’habitants dans sa région métropolitaine. Elle se trouve dans le nord-ouest de l’Angleterre, près de la côte atlantique, dans l’estuaire du fleuve Mersey. D’un point de vue historique, Liverpool a été un port important. La région du vieux port de Liverpool a subi une revitalisation et un renouvellement. Le charmant centre des congrès où a lieu le congrès de la BSR se trouve dans cette région du vieux port. On y trouve aussi de nombreux restaurants, commerces et musées (y compris le musée des Beatles!). Il est également possible de séjourner dans l’un des nombreux hôtels situés à quelques minutes de marche du centre des congrès. La ville et ses habitants ont beaucoup de charme. Si vous comprenez les Liverpooliens locaux (que l’on appelle également, familièrement et affectueusement, les « Scousers »), vous découvrirez que ce sont des personnes engageantes et amusantes.

Le Dr John Thomson à la réunion de la British Society for Rheumatology à Liverpool.

Le congrès de la BSR a généralement lieu lors du dernier weekend d'avril. Les activités commencent le mardi matin et se terminent le jeudi après-midi. Au cours des six années suivant ma première participation, le congrès s’est tenu deux fois à Liverpool, deux fois à Birmingham, une fois à Manchester et une fois à Glasgow (j’ai malheureusement raté le congrès en Écosse, terre de mes ancêtres). En raison du moment où se déroule le congrès, du mardi au jeudi, il est relativement facile et efficace d'y accéder de l’Amérique du Nord : un vol vers Londres dimanche soir et un vol de retour le vendredi après-midi. De Londres, le train vous permet de vous rendre facilement partout en Grande-Bretagne.

Les présentateurs étaient principalement originaires du Royaume-Uni. On comptait environ 2 500 participants du Royaume-Uni, de l’Irlande et du territoire continental européen. Parmi les participants figuraient plusieurs représentants du Moyen-Orient, deux Canadiens, je crois, ainsi qu’Henry Averns et moi-même (il est toujours agréable de pouvoir compter sur un Britannique de souche pour comprendre la culture britannique très particulière!)

Le programme scientifique était de très grande qualité. Il comprenait la combinaison habituelle d'affiches, de présentations orales, de symposiums et de discours. J'ai beaucoup aimé participer aux séances des groupes d’intérêt particulier (GIP) et j’ai trouvé celles sur la pneumopathie interstitielle et la myosite particulièrement instructives.

Visiblement, j’aime et j'estime vraiment ce congrès. Il est très pertinent. D’un point de vue logistique, il est beaucoup plus facile à « gérer » que les congrès internationaux plus importants comme l’EULAR et l’ACR. Le coût total du congrès demeure raisonnable. Les frais d’hébergement moindres dans les villes relativement plus petites où se tient le congrès compensent le prix plus élevé des billets d'avion vers le Royaume-Uni. Encore une fois, je recommande ce congrès et je prévois de continuer à y participer. J’espère vous y voir!

John G. Thomson, M.D., FRCPC,
Rhumatologue,
Professeur agrégé,
Faculté de médecine,
Division de rhumatologie
Université d’Ottawa, Ottawa (Ontario)

Skyscraper

The access code to enter this site can be found on page 4 of the most recent issue of The Journal of the Canadian Rheumatology Association (CRAJ) or at the top of the most recent CRAJ email blast you received. You can also obtain the access code by sending an email to CRAJwebmaster@sta.ca.

Remember Me